Ouverture du site

Chers visiteurs,

 

Je suis un citoyen, comme vous, qui cherche le bonheur et la paix. Les élections approchant, je me renseigne sur les différents candidats, les différents possibles futurs qui s’offrent à moi. Chaque candidat a sa manière de convaincre, de persuader, de faire valoir ses idées.

Un jour, j’ai découvert une idée qui m’a particulièrement accrochée. La petite histoire qui suit, tirée de mon Journal pour le Futur relate les évènements de cette découverte. J’espère qu’elle vous plaira…

 

1er décembre 2011 :

 

lettrineDepuis quelques jours, je suis à la recherche de nouvelles sur le nouveau candidat en vogue du moment. Je décide alors de m’infiltrer, à couvert, dans son lieu de campagne. Après divers détours pour trouver, d’une part, ce lieu de campagne bien caché et, d’autre part, une voie pour y pénétrer, j’arrive enfin devant une petite porte c’est à dire une fenêtre par laquelle je décide d’entrer. Je me faufile et me retrouve dans une pièce charmante qui fort heureusement est vide ! Entrée réussie… Je commence donc à faire un tour dans ce lieu atypique et paisible quand…

 

Tec… Tec Tec… Tec… Tec Tec Tec … Creeeeeeeeeec… Tec, Tec, Tec…

 

…Ce bruit, familier, parvient à mes oreilles. J’ai déjà entendu ses sons, dans quelques films, je suis même sure de les avoir provoqués à quelques reprises étant petite.

Intriguée, je m’approche de la pièce d’où émane ce bruit. La porte est à demi-fermée ce qui est parfait pour observer discrètement. A ce moment, je me dis que c’est vraiment mon jour de chance, une entrée discrète, la raison de ma venue trouvée sans difficultés et visible sans que je soie vue : je suis en veine !

illutype writter

Sur un bureau en bois, l’objet. Un boîtier rose, au centre duquel se dessinent plusieurs ronds. Sur chaque rond, se fond une lettre. Les lettres sont en désordre, A, Z, E, R, T, Y… Des petits doigts viennent appuyer sur ces touches à un rythme irrégulier. Des barres se soulèvent, venues de nulle part, elles viennent frapper le papier. Des lettres bleues s’y dessinent alors, des mots commencent à émerger, un texte prend forme.

Sur le fauteuil de bureau, veste verte, cravate rose, sourire aux lèvres… Monsieur Kitsch, évidemment ! Son travail semble l’absorber entièrement, le passionner et le ravir.

De voir le candidat que j’épie absorber par son travail éveille ma curiosité, me pousse à me demander ce qu’il manigance. De plus, ayant déjà admis que c’était mon jour de chance, je suis certaine de faire une sacrée découverte !! Je décide donc de rester et de voir ce que je peux obtenir comme informations…

 

 

 

Dans l’attente d’une occasion, je pars dans mes rêveries, bercée par les sons de l’objet. Mes songes se portent sur ce candidat unique, qui ne ressemble à aucun autre et au futur qu’il cherche pour tous. Il a l’allure fière, le regard perçant, le sourire sincère, des valeurs me dis-je.

Viiiiiiiic… Ce nouveau bruit, me sort de ma torpeur. Je recentre mon attention sur ce qui se passe dans cette pièce.

 

 

Monsieur Kitsch, éloigne son fauteuil du bureau, se lève, retire délicatement la feuille de papier, la parcourt des yeux, la tamponne de telle sorte qu’un cerf fait irruption au bas de la page. Enfin, il prend son stylo plume et signe d’un K l’ensemble.

A ce moment, j’ai vraiment le sentiment que ce que je cherche est sur ce morceau de papier. Je commence alors à élaborer différents plans pour m’en emparer, quelques minutes… Seulement, c’est mon jour de chance et l’occasion se présente d’elle même. Monsieur Kitsch sort par la porte, à l’autre bout de la pièce, laissant seul le texte. Sansflori 1 attendre, je m’approche de la feuille, m’en empare et lis avec avidité son contenu.

 

 

 

Ma curiosité est enfin satisfaite, mon plaisir est total.

 

 

Ce 1erdécembre j’ai découvert, le projet de M. Kitsch : l’ouverture d’un site qui montrera l’évolution de sa campagne, qui donnera la parole à son public qu’il espère pouvoir qualifier prochainement d’électeurs. Des textes, des articles, des photos, des vidéos… Rien ne manquera ! L’originalité de ce concept, qui a engendré mon enthousiasme c’est le côté humain du projet, l’idée de partage qui s’en dégage. J’espère que vous êtes aussi enthousiaste que moi à l’idée de ce site d’un nouveau genre. Si ce n’est pas le cas, je suis certaine que le blog vous convaincra par lui-même.

 

Je termine par ceci… Mon article étant déjà long, je m’oblige à ne pas raconter ce qui s’est passé ensuite. Sachez seulement que mon infiltration n’a pas été discrète jusqu’au bout. Mais comme c’était mon jour de chance, ma découverte en ce lieu interdit m’a permis d’être présente sur ce blog et de partager avec vous mon enthousiasme pour le prometteur M. Kitsch.

Dans l’attente de vos réactions, je vous dis à bientôt pour d’autres histoires.

 

Socks.